Conférence nationale en faveur de l’intégration des personnes handicapées sur le marché du travail

© Nicolas Brodard
© Nicolas Brodard

Le 21 décembre 2017 s’est tenue la troisième « Conférence nationale en faveur de l’intégration des personnes handicapées sur le marché du travail ». Celle-ci clôture un cycle de trois rencontres et fait suite aux Conférences du 26 janvier et du 18 mai. Donnant suite à une intervention parlementaire, ces trois rencontres ont été l’occasion d’identifier en commun avec les associations faitières nationales, des acteurs de la pratique et des personnes directement concernées, des possibilités concrètes pour améliorer l’intégration professionnelle des personnes en situation de handicap.

Lors de la troisième Conférence nationale, les représentants d’employeurs et de syndicats, d’organisations de personnes en situation de handicap, du corps médical, d’assurances sociales et privées, d’autorités cantonales et d’offices fédéraux ont approuvé une déclaration commune selon laquelle ils s’engagent, au cours des prochaines années, à :

  • soutenir les mesures et les pistes élaborées en commun dans le cadre de la Conférence nationale,
  • soutenir, dans le cadre de leurs compétences et de leurs possibilités, et dans un esprit de collaboration avec les acteurs impliqués, le développement et la mise en œuvre des mesures et des pistes identifiées,
  • poursuivre de manière concrète et ciblée la mise en réseau, le développement de bonnes pratiques, les échanges et le transfert de connaissances dans le cadre du suivi de la Conférence nationale.

La déclaration commune et les pistes d’action constituent une base pour le développement et la mise en œuvre de mesures concrètes dans le prolongement de la Conférence nationale. Les pistes d’action se regroupent autour de cinq axes, qui sont :

  • encourager le développement de conventions de collaboration sectorielles en faveur de l’intégration professionnelle ;
  • promouvoir l’établissement d’instruments communs permettant aux employeurs, aux employés, au corps médical et aux assureurs d’agir de manière coordonnée en cas d’incapacité de travail des employés ;
  • créer les conditions favorables au rapprochement entre la psychiatrie et le monde du travail ;
  • encourager l’acquisition, la certification et la reconnaissance par les branches des compétences professionnelles des personnes en situation de handicap;
  • renforcer les incitations pour les employeurs à engager et à maintenir en emploi des personnes en situation de handicap;

Les travaux menés dans le cadre de la Conférence se sont fondés sur une approche à la fois politique (selon les objectifs stratégiques de la Convention de l’ONU relative au droit des personnes handicapées, des politiques fédérales et cantonales en matière de handicap et des assurances sociales), théorique (enseignements tirés d’une revue de la littérature), pratique (analyse des bonnes pratiques) et participative (implication active des principaux acteurs de l’intégration et de personnes en situation de handicap).

Encouragement de projets novateurs

Les pistes d’action portent sur le travail accompli jusqu’à la troisième Conférence nationale et peuvent être complétées. Dans la suite du processus de la Conférence nationale, l’Office fédéral des assurances sociales (OFAS) et le Bureau fédéral de l’égalité pour les personnes handicapées (BFEH) peuvent examiner des mesures sur la base de projets concrets:

Rapports en lien avec la Conférence nationale

News

Javascript est requis pour afficher les communiqués de presse. Si vous ne pouvez ou ne souhaitez pas activer Javascript, veuillez utiliser le lien ci-dessous pour accéder au portail d’information de l’administration fédérale.

Vers le portail d’information de l’administration fédérale

Conférence 1

26 janvier 2017 

Conférence II

18 mai 2017 

Conférence III

21 décembre 2017 

Images

Dernière modification 20.06.2018

Début de la page