Allocation pour perte de gain en cas de mesures destinées à lutter contre le coronavirus

Depuis le 20 mars 2020, le Conseil fédéral a pris de nombreuses mesures pour atténuer les conséquences économiques qu’occasionne la propagation du coronavirus pour les entreprises et les employés concernés. L'une de ces mesures est l'allocation pour perte de gain COVID-19, dont le versement a pris fin pour tous les ayants droit le 16 septembre 2020. Toutefois, à partir du 17 septembre 2020, l'allocation pour perte de gain COVID-19 peut à nouveau être octroyée dans certaines situations. 

Qui a droit à une allocation ?

  • Les parents qui doivent interrompre leur activité lucrative parce que la garde de leurs enfants par des tiers n’est plus assurée.
  • Les personnes placées en quarantaine qui doivent de ce fait interrompre leur activité lucrative.
  • Les indépendants qui doivent fermer leur entreprise sur ordre des autorités cantonales ou fédérales et qui subissent de ce fait une perte de gain.
  • Les indépendants concernés par l'interdiction d'une ou de plusieurs manifestations, décidée par les autorités.
Les personnes travaillant dans le domaine de l’événementiel et ayant une position assimilable à celle d’un employeur n'ont plus droit à l'allocation pour perte de gain COVID-19 après le 16 septembre 2020.
Le Parlement débat actuellement dans le cadre de la loi Covid-19 des aides à accorder aux branches particulièrement touchées et du soutien aux personnes concernées. En fonction des décisions du Parlement à la fin de la session d'automne (25 septembre 2020), les prestations pour ces personnes pourront être introduites avec effet rétroactif au 17 septembre 2020. 

Questions et réponses

Allocation pour les parents

Allocation pour les personnes placées en quarantaine

Allocation pour travailleurs indépendants

Allocation pour les personnes ayant une position assimilable à celle d’un employeur

Allocation pour travailleurs frontaliers

Informations sur les prestations versées

Les informations se fondent sur les annonces des caisses de compensation, qui sont généralement recensées à un rythme hebdomadaire. Elles sont fournies sans garantie d’exactitude et d’exhaustivité. Depuis l’introduction de la nouvelle prestation, les caisses de compensation sont confrontées à un nombre important de demandes, dont le traitement prend un certain temps. Ces informations ne reflètent que les prestations déjà versées à la date du recensement et non l’ensemble des prestations dues.

Dernière modification 17.09.2020

Début de la page

https://www.bsv.admin.ch/content/bsv/fr/home/sozialversicherungen/eo-msv/grundlagen-und-gesetze/eo-corona.html