Stabilisation de l’AVS (AVS 21)

Les finances de l’AVS se détériorent toujours plus. Le projet de réforme AVS 21 a pour objectif de maintenir le niveau des prestations vieillesse et d’assurer l’équilibre financier de l’AVS. En ce sens, le projet de Réforme fiscale et de financement de l’AVS (RFFA), qui a été accepté lors de la votation fédérale du 19 mai 2019, apportera aussi des effets positifs.  

Le financement de l’AVS se dégrade rapidement depuis 2014. Les recettes ne suffisent plus à couvrir les rentes en cours. En 2018, le déficit du résultat de répartition – à savoir la différence entre le produit des cotisations des assurés et des contributions des pouvoirs publics et les dépenses – s’élevait à 1,039 milliard de francs.

Ce problème ne fera que s’aggraver à partir de 2020 avec le départ à la retraite des personnes nées durant les années à forte natalité. Le déficit de répartition cumulé durant les années 2021 à 2030 s’élèvera à près de 43 milliards de francs. Afin d’éviter que le Fonds de compensation AVS ne tombe au-dessous du montant des dépenses annuelles, comme la loi l’exige, l’AVS aura besoin d’environ 53 milliards de francs jusqu’en 2030.

À cette fin, le Conseil fédéral propose, d’une part, des mesures concernant les dépenses, par exemple l’harmonisation de l’âge de la retraite à 65 ans pour les femmes et pour les hommes, et, d’autre part, une augmentation des recettes. Concrètement, il est prévu de relever la TVA à partir de 2021.

Actualité

Le projet en détails

(Selon le projet mis en consultation par le Conseil fédéral le 27.06.2018)

Dernière modification 20.05.2019

Début de la page