Stabilisation de l’AVS (AVS 21)

Les finances de l’AVS se détériorent toujours plus. Le projet de réforme AVS 21 a pour objectif de maintenir le niveau des prestations vieillesse et d’assurer l’équilibre financier de l’AVS. En ce sens, le projet de Réforme fiscale et de financement de l’AVS (RFFA) aura aussi des effets positifs. Nous voterons sur cet objet le 19 mai 2019.  

Le financement de l’AVS se dégrade rapidement depuis 2014. Les recettes ne suffisent plus à couvrir les rentes en cours. En 2017, le déficit du résultat de répartition – à savoir la différence entre le produit des cotisations des assurés et des contributions des pouvoirs publics et les dépenses – s’élevait à 1,039 milliard de francs.

Ce problème ne fera que s’aggraver à partir de 2020 avec le départ à la retraite des personnes nées durant les années à forte natalité. Le déficit de répartition cumulé durant les années 2021 à 2030 s’élèvera à près de 43 milliards de francs. Afin d’éviter que le Fonds de compensation AVS ne tombe au-dessous du montant des dépenses annuelles, comme la loi l’exige, l’AVS aura besoin d’environ 53 milliards de francs jusqu’en 2030.

À cette fin, le Conseil fédéral propose, d’une part, des mesures concernant les dépenses, par exemple l’harmonisation de l’âge de la retraite à 65 ans pour les femmes et pour les hommes, et, d’autre part, une augmentation des recettes. Concrètement, il est prévu d’augmenter la TVA de 1,5 point au maximum à partir de 2021.

Actualité

Le projet en détails

(Selon le projet mis en consultation par le Conseil fédéral le 27.06.2018)

Dernière modification 19.03.2019

Début de la page