Les mesures de réinsertion préparant à la réadaptation professionnelle

Les mesures de réinsertion préparant à la réadaptation professionnelle (art. 14a LAI) comblent la lacune entre réinsertion sociale et professionnelle et visent en particulier les assurés dont la capacité de travail est restreinte en raison de difficultés d’ordre psychique.

Y ont droit les assurés suivants : 

  • les personnes en incapacité de travail de 50 % au moins depuis un minimum de six mois ; 
  • les jeunes de moins de 25 ans qui ne sont pas encore dans la vie active et sont menacés d’invalidité.

Les mesures de réinsertion sont subdivisées en trois catégories : 

  • Mesures socioprofessionnelles
    Ces mesures permettent d’exercer des capacités telles que s’habituer au processus de travail, s’intégrer socialement et développer sa motivation, grâce notamment à l’entraînement à l’endurance et à l’entraînement progressif. La participation à ces mesures suppose un potentiel de réadaptation.

  • Mesures d’occupation
    Les mesures d’occupation servent à maintenir la structuration de la journée et la capacité de travail de l’assuré jusqu’au moment où il pourra suivre des mesures d’ordre professionnel ou intégrer un nouveau poste sur le marché primaire du travail.

  • Mesures de réinsertion pour les jeunes
    Les mesures de réinsertion pour les jeunes visent avant tout à préparer les personnes de moins de 25 ans qui ont achevé leur scolarité obligatoire à suivre une formation professionnelle initiale.

Dernière modification 28.04.2022

Début de la page