Politique de la vieillesse de la Confédération

Les principales conditions-cadre de la politique de la vieillesse en Suisse sont le fédéralisme et la subsidiarité. Ces deux principes impliquent que les cantons, les villes et les communes sont compétents au premier chef pour la politique concrète de la vieillesse (assistance et soins). La Confédération n'intervient qu'en complément et en soutien, et ceci dans la mesure où la Constitution fédérale lui en donne la compétence.

Outre la Confédération et les cantons, beaucoup d'organisations non gouvernementales (ONG) sont aussi actives dans la politique de la vieillesse. La Confédération et les cantons soutiennent nombre de ces activités. L'entraide et la prévoyance individuelle, ainsi que l'aide dans les structures familiales et le voisinage, jouent également un rôle important.

 

La Confédération règle surtout la prévoyance vieillesse financière et la prévoyance sanitaire.

L'Office fédéral des assurances sociales (OFAS) s'occupe de l'AVS, de la prévoyance professionnelle et des prestations complémentaires.

L'Office fédéral de la santé publique (OFSP) est chargé, entre autres, de l'assurance-maladie et du financement des soins de longue durée, ainsi que de la promotion de la santé et prévention. Certaines des thématiques traitées par l'OFSP concernent particulièrement les personnes âgées, comme la démence, les soins palliatifs, le soutien aux proches aidants.

 

Autres offices fédéraux ...

Vieillesse, générations et société (VGS)

Au sein de l’OFAS, le domaine Famille, générations et société (FGS) traite de questions sociales dans leur contexte tant sociétal qu'économique ou démographique. Il est responsable, au niveau fédéral, de la politique de l'enfance, de la jeunesse et de la vieillesse, de la politique familiale ainsi que de questions de politique sociale d'ordre général. 

Le secteur Vieillesse, générations et société (VGS) fait partie du domaine FGS. Il

  • s’occupe de questions concernant la vieillesse ;
  • analyse et traite des questions générales de politique sociale et prépare des bases nécessaires à cet effet ;
  • réunit des informations et suit les changements sociaux en Suisse et dans l'UE, sous l'angle de leur intérêt pour la Suisse ;
  • octroie des aides financières pour l'encouragement de l'aide à la vieillesse en vertu de la loi fédérale sur l'assurance-vieillesse et survivants (LAVS) conformément à l'art. 101bis LAVS; ces subventions sont accordées dans le cadre de contrats de subvention conclus avec des institutions privées d'intérêt public actives à l'échelle nationale.
 

Politique de la vieillesse dans un contexte international

Il existe au niveau international de nombreuses organisations qui s'occupent des questions de la vieillesse. Les sites internet du Centre de gérontologie (en allemand et en anglais) et de GERONTOLOGIE CH proposent des liens vers des organisations étrangères et internationales.

En 1982, une première Assemblée mondiale sur le vieillissement a eu lieu à Vienne. Vingt ans plus tard, en 2002, la Deuxième Assemblée mondiale a adopté le Plan d'action international de Madrid sur le vieillissement (MIPAA). La même année, les Etats membres de la Commission économique des Nations Unies pour l'Europe (CEE-ONU) ont approuvé la stratégie d’exécution du MIPAA. Depuis, une conférence ministérielle a lieu tous les cinq ans afin de procéder à un examen et une évaluation de sa mise en œuvre aux niveaux régional et mondial.

Informations complémentaires

Dernière modification 12.09.2019

Début de la page